Framapad...

... l'envers de l'écriture collaborative !

Quelques généralités...

Framapad est ce qu'on appelle un « traitement de texte collaboratif ». Il s'agit, d'un point de vue technique, d'un Etherpad (un logiciel libre) déployé sur un serveur et auquel on ajoute différents plugins afin d'offrir (ou non) diverses options (gestion de comptes, coloration, insertion d'images...).

Par conséquent, n'importe qui disposant d'un serveur web pourra l'installer et activer les plugins nécessaires. Par exemple, la SVTuxBOX dispose de son Etherpad.

Son principe est très simple : toute personne se rendant, via son navigateur Internet, à l'adresse indiquée par l'administrateur (ou le prof) se retrouve sur le traitement texte. Il est ainsi possible d'être plusieurs sur le même document. Chacun pourra alors y écrire, à n'importe quel endroit, et modifier le travail de l'autre. Il est donc possible de réaliser un travail coopératif et/ou collaboratif.

Comment créer un document collaboratif ? La réponse en vidéo !

Lien direct

Vous remarquerez que je distingue dès à présent les notions de coopération et collaboration. Prenons 2 minutes pour les définir :

_ / _
Infographies résumant les démarches coopérative et collaborative (Sangokuss, 2017)

La collaboration nécessite donc une certaine expérience et donc de l'entraînement. S'il fallait résumer à l'extrême, je dirais qu'on commence toujours par coopérer et qu'avec l'expérience (et l'apprentissage/acceptation de la suppression/modification de son propre travail), on parvient à collaborer.

Installation et configuration d'un serveur :

Si, comme moi, vous êtes linuxien, vous trouverez la procédure d'installation relativement simple (quoique...). Je vous recommande alors d'aller voir par ici : tutoriel d'installation Framapad. Pour les autres, je ne peux que vous recommander d'utiliser un serveur clé en main tel celui de Framasoft (Framapad), d'Etherpad, de l'Académie de Versailles...etc

Si vous ne disposez pas de connexion Internet en classe, il vous suffit d'utiliser une SVTuxBOX ! Celle-ci créera un réseau Wifi local auquel les élèves pourront se connecter, même avec leurs smartphones pour faire le travail.

Un Framapad... Pour faire quoi ?

Par défaut, Framapad est un traitement de texte simple, pour ne pas dire assez simpliste, ce qui permet d'aller à l'essentiel. Très concrètement, cela sous-entend que vos élèves ne perdront pas leur temps dans la mise en forme de leur texte (nous savons toutes et tous que la première fois qu'un élève utilise un traitement de texte comme LibreOffice, il passe 10 min à choisir la couleur de la police, sa taille...). Par conséquent, le premier usage est la rédaction d'un texte.


Cliquez pour agrandir !

On peut cependant distinguer différentes approches, chacune nécessitant une gestion de classe différente :

La première approche est relativement peu intéressante dans le sens où la coopération ne peut que très difficilement se mettre en place. Encore moins la collaboration. Cet exercice ne nécessite pas (ou peu) l'utilisation du chat intégré. Par contre, l'exercice est très simple à gérer pour l'enseignant.

La seconde, parce qu'elle peut permettre la collaboration à terme, est très intéressante, mais demande de l'entraînement et de la patience. Au delà des débordements possibles, une gestion et une attention pédagogique particulière de l'enseignant est indispensable. La pratique démontre que dans cette situation pédagogique les premiers pads sont toujours coopératifs, la collaboration ne se mettant en place qu'avec l'expérience.

Enfin, la troisième approche permet le développement du groupe et de l'autonomie. Habituellement, les élèves étant passés progressivement par les deux premières approches finissent toujours par demander à l'enseignant « comment créer un pad » pour travailler à la maison.

Bon, j'avoue, présenté comme cela, sans autre explication, nous pouvons nous attendre à un "joyeux bordel"...

La gestion d'un groupe classe (ou autre !) sur Framapad :

Mon expérience m'amène à vous faire, dans un premier temps, quelques recommandations de bon sens, presque élémentaires, quant à l'organisation de la classe :

Je me dois d'être honnête : avec ces simples règles vous vous faciliterez la gestion de la classe, mais vous vous limiterez dans 99% des situations à de la simple coopération !

Astuce : une fois créés, centralisez vos pads dans l'outil Framaestro pour mieux les superviser !

Anecdote : il y a quelques années, lorsque j'ai pour la première fois utilisé un Framapad avec mes élèves de 6e (en classe entière, soit 25 participants... même pas peur, LOL !), j'avais dans l'idée de laisser le pad ouvert pendant 10 jours (24h/24). Eh bien je confirme qu'il ne faut pas le faire la première fois (sauf à n'avoir que très peu besoin de sommeil...) car sachez qu'il y aura toujours un élève réveillé ! Autrement dit, surveiller le pad est impossible, on dirait que les 6e se relaient jours et nuits pour écrire ! CQFD.

La gestion d'un groupe sur Framapad n'est jamais simple, mais il est possible de dégager quelques grandes lignes :

Une première question m'est souvent posée : à quoi sert le tchat ? Peut-on le supprimer ? Ma réponse est toujours simple (et brutale) : supprimer le tchat, c'est supprimer la collaboration ! En effet, le tchat est indispensable pour au moins 2 raisons : (1) il permet aux participants de se synchroniser, (2) il canalise l'énergie des participants (en clair, lorsque les débordements sont dans le tchat, ils ne sont pas dans la zone de travail !).

Anecdote : je me souviens d'une situation, avec le tchat, qui m'a amené à beaucoup de réflexion. Laissez moi vous la compter : lors d'une séance avec les 6e en dernière de la journée (vers 17h30), je remarque que les élèves sont très motivés (comme toujours me direz-vous :-p ). A mon retour à la maison vers 18h, idem, les élèves travaillent toujours. Idem à 20h. Puis jusque 22h leur nombre décroît lentement. Jusqu'au moment où deux élèves se sont retrouvés seuls. Une fille et un garçon (comme par hasard...). Et bien entendu, ces deux là ont vite oublié que tous leurs mots étaient enregistrés et visibles. Et là, forcément, des affinités se sont créés... Vers 23h, je m'en rend compte et bien entendu j'ai fermé le pad pour un gros débrief avec la classe le lendemain... Bref, tout cela pour dire : vigilance ! Les élèves (comme les adultes) oublient vite, derrière leurs écrans, qu'Internet n'est qu'un vaste lieu public !

Une seconde question se pose régulièrement : à combien peut-on réaliser un collaboratif ? Si au début, il est souvent plus simple de travailler avec des demi-classes (moins de 15 élèves), ma position est assez claire sur ce sujet : plus le nombre de participants sera important, plus la collaboration sera intéressante et pertinente. En clair, lorsqu'on est trop peu (5-6), on coopère bien plus qu'on ne collabore. Je suis donc, sur ce point, en désaccord avec quelques écrits (mais ces derniers ne mentionnent presque jamais la distinction coop./collab.)

Voici tout d'abord un exemple de conclusion collaborative :

Recommandations :

Mon expérience m'encourage fortement à vous faire les recommandations suivantes :

Questions fréquentes :

Voici quelques questions qu'on me pose fréquemment lors de mes présentations et/ou formations :

Une dernière question qu'on me pose systématiquement : mais est-ce que les élèves travaillent vraiment avec ce bouzin ? oui ! Et même parfois trop ! D'ailleurs, lorsqu'on collabore à 20 sur un même pad, on observe un comportement stéréotypé : tout d'abord des groupes d'élèves se forment et font un catalogue des idées principales, puis ils modifient les productions... à tel point qu'ils finissent par tout effacer et recommencer au propre ! Et oui, en collaboration, les élèves sont d'une exigence extrême. Pour vous en convaincre, demandez aux élèves de corriger le contrôle de leurs voisins. Vous verrez qu'ils sont plus sévères que vous !

Anecdote : je me souviens d'une époque (l'an dernier... XD) où nous avions encore des demi-groupes en SVT avec les élèves de 6e. Ainsi lorsqu'une moitié de classe venaient en SVT, l'autre allait en Technologie. Un jour où ma collègue était absente, alors que nous faisions un TP puis une synthèse dans le pad collaboratif, j'ai eu la surprise de voir ma collègue professeur documentaliste (oui oui, les profs docs sont aussi des profs !) se connecter, avec le demi-groupe de ma collègue de Techno et travailler avec nous, à distance ! Pratique non ? Bon ben... du coup les conclusions de mon TP avec le 2nd groupe étaient un peu biaisées... Mais tous ont ainsi compris que même de chez eux (par ex pour les malades) ils pouvaient suivre le cours en direct !

Pour conclure (bof, comment conclure ?), disons que je ne vous ai présenté ici qu'un petit aperçu des possibles : pensez aux élèves dys-orthographiques, si faciles à repérer et aider avec un pad...etc et à tout ce qu'il est encore possible de vivre et imaginer !

Pour aller plus loin :

Vous disposez maintenant des bases nécessaires pour tenter l'aventure. Bon courage !